Armée

Armement de pointe : soldat au TOP

 

 

Laurent Sauriat, Expert TOP

Formateur TOP à l’IFPPC.

TOP Consulting

 

 

Les Techniques d’Optimisation du Potentiel (TOP) sont nées dans les armées au début des années 90. Inventées et mises au profit du Bataillon de Joinville à l’Ecole Interarmées des Sports (EIS), elles sont rapidement adaptées et intégrées au plan Facteur Humain de l’armée de l’air, au profit des pilotes de chasse.

Les TOP du docteur Perreaut sont aujourd’hui transmises dans nombre de régiments et notamment au sein des forces spéciales.

 

Leur définition : les TOP sont une méthode de préparation mentale relevant d’une approche pédagogique faisant appel aux procédés que sont la respiration, différentes techniques de relaxation et dynamisation, l’imagerie mentale et le dialogue interne.

Leur vocation : « Rendre meilleur » !

Comment ?

En nous permettant de prendre conscience des différents types de stress, internes et externes, des comportements et réactions induits et ainsi déterminer des stratégies à mettre en œuvre pour être performant, le rester ou le devenir.

Ce sont donc ces techniques qui furent implémentées au cœur de l’armée de l’air dès 1994 pour limiter le taux d’attrition.

Bien plus tard, le conflit Afghan amena l’armée de terre à proposer un SAS de fin de mission. Les TOP prirent alors toute leur importance en tant qu’outil de régénération au service de l’humain.

Si l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées (IRBA) a toujours été le support validant les essais du docteur Perreaut, celle-ci a étudié et constaté les effets bénéfiques des TOP sur la régulation du sommeil et l’optimisation de la vigilance, de la concentration et ses capacités à prévenir le burn-out.

Le docteur Chénnaoui a, par la suite, prouvé l’importance du sommeil dans la prévention des états de stress post traumatiques et a ainsi recommandé la pratique des TOP comme indispensable avant, pendant et après mission.

En parallèle, ces outils étaient mis en place dès 2008 au sein de l’Escadron de Formation des Commandos parachutistes de l’armée de l’air.