Micronutrition

Pense-t-on à interroger notre patient qui présente une maladie chronique, une douleur chronique, un trouble anxio-dépressif, des troubles du sommeil, un problème d'addiction ... sur son alimentation, à rechercher des troubles évocateurs de carences nutritionnelles, de déséquilibres fonctionnels…. ?

La micronutrition s’intéresse aux liens entre l’intestin et le reste du corps, à l'axe intestin-cerveau bidirectionnel, dont la qualité d'échange va fluctuer en fonction de la qualité de la flore intestinale, de l'intégrité de la muqueuse intestinale, du fonctionnement du système immunitaire. Elle prend en compte les influences respectives en situation de stress physique et/ou psychologique.

Les chercheurs incriminent de plus en plus l'intestin dans les problèmes de santé chronique en comprenant mieux comment l'alimentation moderne, l’histoire du patient, son hygiène de vie, l'équilibre de la flore intestinale influent sur le reste du corps, sa cognition, son état psychologique.

La réflexion en micronutrition implique le patient qui devient partenaire de soin, plus à l’écoute de son corps, de sa manière de vivre et de manger. Cette approche très globale place une nouvelle fois le patient au centre de la prise en charge. Elle semble alors un élément incontournable dans la cocréation d'une prise en charge plus proche de ses besoins, ou comment lui fournir les éléments structurels et fonctionnels pour l'aider à restaurer un dialogue de qualité entre l'intestin et le reste du corps, dans une dynamique de changement vertueux neuro plastique.

La micronutrition, peut aussi s’envisager comme notre manière moderne, occidentale, de réintroduire l'alimentation comme pré requis pour retrouver un état de santé, ou au moins d'équilibre, de dialogue interne plus fonctionnel.

La vue d'ensemble qu'impose le regard du micronutritionniste s'intégre ainsi complètement dans un parcours de soin intégratif, à travers l'alimentation et les compléments alimentaires (probiotiques, cicatrisants de la muqueuse intestinale, correction de déficit en micronutriment, protection hépatique ... amélioration de la communication cellulaire, du fonctionnement immunitaire ...). Elle permet de potentialiser les prises en charges tant allopathiques que psycho-corporelles.

Cette rubrique aura pour objectif de rassembler des expériences cliniques, des réflexions autour de la micronutrition en santé intégrative.

 

Dr Edwige Cand

Médecin algologue, hypnopraticienne, micronutritionniste. CHU Sud Réunion.

Coordinatrice DIU Pratiques Psychocorporelles et Santé Intégrative Université de La Réunion.