Ostéopathie

Dr Abdelaziz Mach-houty, Chirurgien, Praticien en Ostéopathie structurelle, fonctionnelle et crânienne. Hypnose et thérapies brèves. 

La médecine intégrative commence à s'imposer comme alternative autant à la médecine académique qu'aux prétendues médecines douces. Les autres moyens diagnostiques et les autres modalités thérapeutiques trouvent de plus en plus leur place dans le domaine du soin de la personne humaine. Dorénavant on n'opposera plus la médecine classique occidentale aux autres médecines. On ne dira plus l'une « ou » l'autre, on dira l’une «et » l'autre.

Cette rubrique apportera les preuves de l'apport inestimable de l'ostéopathie, trop souvent ignorée, parfois plus dénigrée qu'ignorée, et ce tant sur le plan diagnostique que thérapeutique. Tout soignant, qu'il soit médecin généraliste ou spécialiste, qu'il soit masseur-kinésithérapeute ou toute sage-femme améliorerait les soins qu'il prodigue, s'il s'appropriait les bases de l'ostéopathie. La notion de globalité de l'organisme, sa capacité à s'auto-guérir ainsi que les effets réciproques entre la structure et la fonction sont les concepts d'origine établi par A.T. Still vers 1880. Même sans la pratiquer il suffit de connaitre les éléments nécessaires à poser un diagnostic ostéopathique. D'autant plus que ce diagnostic ne se base que sur une approche clinique à la portée de tout soignant et n'a nullement besoin d'investigations paracliniques et, en particulier, de l'imagerie. Le simple fait de pincer la peau peut redresser tant de diagnostics. Pour la simple raison que l'ostéopathie diagnostique et traite la pathologie fonctionnelle, celle qui n'a pas de traduction organique décelable à l'imagerie, même la plus sophistiquée. Tout au moins au début, car le passage à la chronicité de cette pathologie fonctionnelle finira par entrainer des lésions organiques (arthroses et tendinopathies, en particulier). Cette pathologie se traduit ainsi par des douleurs et un manque de mobilité. L'ostéopathie joue donc un rôle préventif essentiel de la pathologie fonctionnelle.

Une fois l'origine organique de la plainte écartée, l'ostéopathe dispose de plusieurs techniques pour soulager son patient. La méthode la plus connue, et la plus utilisée, reste l'ostéopathie structurelle, autrement dit, les manipulations. Ces manipulations s'adressent particulièrement à la colonne vertébrale. Elles respectent des règles bien strictes. La deuxième méthode est représentée par l'ostéopathie fonctionnelle qui consiste à redonner la souplesse aux structures musculo-ligamentaire, en les étirant ou en les raccourcissant selon les techniques. Enfin nous disposons de l'ostéopathie tissulaire, cranio-sacrée, dénommée également ostéopathie involontaire, car le soignant n'exerce aucune action sur le corps de son patient. Pour schématiser cette méthode, on peut dire que les tissus du patient se libèrent de leurs tensions sur les mains de l'ostéopathe.

Une fois la plainte soulagée, il faut éviter sa récidive. Le plus souvent la cause de la plainte est la conséquence d'une anomalie de la posture. Or cette posture dépend principalement de la forme des pieds (podologie), de l'alignement de l'articulé dentaire (orthodontie) et de la synchronisation des muscles qui font bouger les yeux (orthoptie). Ceci veut dire que l'ostéopathe aura recours à ces spécialités pour espérer soulager son patient de façon efficace et durable. Il reste néanmoins le chef d'orchestre pour harmoniser le retour à une posture la plus correcte possible. Mais la participation du patient à son traitement reste primordiale. La souplesse de ses muscles ne sera pérenne que grâce aux étirements qu'il doit effectuer régulièrement et indéfiniment.

A quoi ça sert l'ostéopathie ?

September 28, 2017

Première partie : les bases de l'ostéopathie

 

Introduction

Cette première partie est consacrée à définir l'ostéopathie, relater brièvement son historique et surtout à préciser ses bases médicales. L'approche ostéopathique de toute douleur permet de soigner rapidement, efficacement et au moindre coût. 

 

Please reload

A quoi ça sert l'ostéopathie

September 28, 2017

Deuxième partie : Méthodes et indications

 

Introduction

Les manipulations, essentiellement de la colonne vertébrale, restent la méthode la plus utilisée en ostéopathie. Elles diffèrent de celles de la chiropratique par le fait que le praticien utilise son corps pour manipuler et non pas des tables spéciales. L'ostéopathie fonctionnelle ainsi que la tissulaire peuvent précéder ou faire suite aux manipulations. Ces méthodes s'adressent à la plainte du patient mais la recherche et le traitement de la cause initiale doit rester une priorité.   

 

Please reload